TANGUY HETROY
Hypnothérapeute
Psychopraticien

Qu’est-ce que l’hypnopraxie® ? Qu'est-ce que l'hypnose ?

L’hypnopraxie®

L’hypnopraxie® s’inspire de l'Hypnose Ericksonienne (ERICKSON) et y intègre le concept de phénoménologie. C'est une approche thérapeutique en médecine et psychologie. Elle a été créée par le Dr Guy CHEDEAU, diplômé de la Faculté de Médecine de Paris, également Fondateur et Directeur de l'Institut Milton Erickson de Genève.

L'hypnopraxie® permet de travailler sur votre "éprouver". Aller au plus intime de vous-même, et vous permettre de trouver en vous les changements susceptibles de modifier votre manière d’être, votre vie (la praxie). L'hypnose est dans ce cas définie comme un état modifié d'affect plus qu’un état modifié de conscience.

Pendant une séance, c’est vous qui travaillez à votre rythme. Le thérapeute est un guide et vous oriente par des mots dans le but de transformer vos maux. Cette thérapie mobilise en vous des émotions et vous permet de travailler sur votre "éprouver" en effectuant un réaménagement. Vous ne confiez au thérapeute que ce que vous voulez lui confier, votre intimité vous appartient.

La séance est toujours précédée d’un entretien entre patient et thérapeute à la Fabrique des Embellies au 21 avenue des hirondelles, 74000 Annecy.

L’hypnose de façon générale

Tout le monde est hypnotisable :

«Le patient n’est pas résistant en soi, il est résistant à une personne.»
— Milton ERICKSON

L’hypnose pratiquée n'est pas de l’hypnose de spectacle. Vous gardez le contrôle durant toute la séance. Vous ne ferez pas une chose que vous ne voulez pas faire.

Le thérapeute vous accompagne et vous aide à rentrer dans un état modifié de conscience. C’est un état que nous avons tous rencontré un jour. Par exemple, enfant, assis dans la classe. Pendant que le professeur parlait, ce moment où vous vous mettiez à rêvasser. Ou encore en voiture. Vous partez d’un endroit pour aller à un autre et arrivé à destination, vous ne vous rappelez plus vraiment avoir fait la route. C’est un état de veille. Entre le sommeil et l’éveil. Toutefois, vous gardez un certain contrôle qui vous évite de vous mettre en danger.

C’est le patient qui fait sa thérapie et non le thérapeute. Le thérapeute guide, accompagne. Un peu comme un entraineur sportif. C’est donc à vous que revient le mérite de la réussite.